Médoc: d’une rive à l’autre

 

Bordée à l’ouest par le littoral Atlantique et à l’est par l’estuaire de la Gironde, le Médoc  a tous les attributs d’une presque-île.

Pour cette série photographique, Mathieu OUI a emprunté méthodiquement, par les sentiers côtiers, par les pistes cyclables, par la route…  les deux façades de la péninsule médoquine.

Des plages océanes jusqu’à la pointe de Grave puis en redescendant le long de l’estuaire, le photographe documente les multiples variations de ces paysages vers lesquels convergent les éléments. Les images sont organisées en dyptiques, comme une tentative de représenter physiquement cet entre-deux rives.

Aux grandes étendues sableuses des rives océaniques chargées d’écume lumineuse répondent les flots sombres et puissants de la Gironde. Il y à enfin ces masses d’eau qui se retrouvent dans les airs, sous forme de milliers de gouttes suspendus en nuages…  L’eau, en Médoc, n’est pas forcément là où on l’attend !

Vous avez aimé? Faites le savoir...